Archives numériques - Agriculture, pêche & subsistances
Au début du XIX° siècle, plus des trois quarts de la population française est composée de paysans. Beaucoup possèdent peu de terre et travaillent, selon les saisons, chez des propriétaires plus riches. Les saisons indiquent le déroulement des travaux. Ceux -ci commencent au lever du soleil et se terminent à la tombée de la nuit. A midi, les paysans font une pause ; le son des cloches des églises leur sert de repère. Tous travaillent. Dès l’âge de 6 ans, les enfants peuvent conduire les bêtes aux pâturages, ramasser de l’herbe, etc. La mère, en plus de ses activités ménagères, aide son mari dans les travaux difficiles. De dix à quatorze, quinze ans, les jeunes participent aux travaux des champs. Ils dirigent les bêtes devant la charrue pendant que le père la guide. Ils aident aussi à tailler les haies, nettoyer les fossés, étendre le fumier. Dès qu’ils sont assez forts, ils prennent la place du père pour conduire la charrue. Jusqu’à cinquante ans, ils feront les mêmes travaux. Lorsque leurs forces diminuent, ils sont remplacés par l’un de leurs enfants. Les autres sont placés dans des fermes voisines.

Contact
SEHRI
11 rue de Crouy
01000 Bourg en Bresse
Les photos et documents qui forment le fonds numérique de la SEHRI sont mises en ligne dans un but patrimonial et scientifique. Elles forment une œuvre originale couverte par le droit d'auteur est régi par la loi du 11 mars 1957 et la loi du 3 juillet 1985, codifiées dans le code de la propriété intellectuelle, articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.
Crédits

Société des Etudes Historiques Révolutionnaires et Impériales

Blog de l'association


© Copyright S.E.H.R.I. Tous droits réservés.